10 Micropas qui nous ont aidés à bien nous alimenter

Ils nous ont permis de demeurer constants et de créer des habitudes à long terme qui nous conviennent.

La signification de bien manger est unique à chacun. Peut-être est-ce le fait de nourrir son corps d’aliments nourrissants, d’écouter les besoins de son corps sans restriction ou même d’utiliser la nourriture pour créer des liens avec ses proches. Quoi qu’il en soit, les Micropas peuvent nous aider à conserver de bonnes habitudes et ainsi à pouvoir s’engager à bien manger à long terme. 

Nous avons demandé à notre communauté Thrive de partager avec nous les Micropas qui les ont aidés à aimer bien manger et à conserver cette habitude. Lesquels d’entre eux allez-vous essayer ?

Planifier les repas de la semaine le dimanche

« Planifier les repas le dimanche a révolutionné mes habitudes alimentaires. Prévoir les repas me donne le temps de rechercher des repas sains et savoureux tout en limitant les décisions que je dois prendre la semaine suivante, ce qui diminue la fatigue décisionnelle. La fatigue décisionnelle peut entraîner des difficultés à prendre les bonnes décisions, des décisions impulsives ou s’abstenir de prendre une décision. En créant un plan de repas, non seulement on augmente ses chances de bien manger, mais on conserve aussi ses facultés décisionnelles pour ce qui compte vraiment. »

—Charlotte Swire, praticienne du bien-être, Manchester, Royaume-Uni

Échanger des recettes avec un ami

« Chaque fois que j’entame une nouvelle habitude, comme mieux manger, ça m’aide toujours d’être accompagné. Une façon simple de manger mieux est d’échanger des recettes bonnes pour la santé. Cela permet de réduire de moitié la planification et c’est un excellent moyen d’échanger sur les adaptations apportées aux recettes. Et si vous trouvez plus d’un ami qui veut se joindre à vous, plus on est de fous, plus on rit ! »

—Joe Kwon, entraîneur, Oakland, New Jersey, États-Unis

Couper les fruits et légumes à l’avance

« Mon Micropas est ce que j’appelle “acheter et couper”. Avant, j’achetais tous les fruits et légumes avec de bonnes intentions. Mais invariablement, la nourriture tombait au fond du tiroir à légumes et je finissais par la jeter. Maintenant, quand je rentre de l’épicerie, je coupe tout pour que ce soit prêt à cuisiner ! Je remarque que je mange plus de salades, de fruits et de légumes parce que le gros du travail est déjà fait ! »

—Nicki Anderson, directrice du programme de leadership féminin à la Benedictine University, Lisle, Illinois, États-Unis

Faire une pause pour demander à son corps ce dont il a besoin

« Le seul Micropas qui m’a vraiment aidée à commencer à mieux manger est de faire une pause et d’écouter mon corps. De quoi ai-je vraiment besoin ? De quoi ai-je envie ? Est-ce quelque chose de rafraîchissant ? De relevé ? De salé ? De sucré? Je fais ensuite un choix sain à partir de là. Cela m’a aidé à me nourrir plus consciemment, ce qui est plus durable que n’importe quel régime. »

—Alexi McKinley, stratège marketing, Marysville, Washington, États-Unis

Cuisiner avec ses proches

« Je trouve bénéfique de cuisiner et de savourer le repas avec d’autres. J’essaie de prendre au moins un repas par jour avec ma femme et mes deux adolescents. Ces deux derniers étés, alors que nous étions restés au Royaume-Uni pour les vacances, nous avons utilisé la nourriture et le vin pour créer une activité. Cette année, j’ai recréé le menu d’un de mes restaurants préférés à Sonoma, dans lequel nous nous étions rendus en 2019. J’ai trouvé le menu sur le site Web du restaurant et j’ai apprécié de m’approvisionner et de cuisiner des ingrédients frais. Nous avons passé une merveilleuse soirée en famille. »

—Jamie Butler, entraîneur exécutif et facilitateur, Hampshire, Royaume-Uni

Préparer son déjeuner le matin

« Je remarque que me lever tôt, vers 6 heures du matin, me donne quelques heures pour préparer des choses comme le petit-déjeuner et le déjeuner. C’est important quand je travaille de la maison, car le plus souvent, je suis trop occupée vers midi pour préparer le déjeuner. Préparer les repas le matin m’aide à me mettre en condition pour la journée. »

—Parvathi Vijayamohan, responsable marketing produit, Kochi, Kerala, Inde

Faire de petites substitutions alimentaires

« Pour moi, bien manger a commencé par faire de petites substitutions. Par exemple, faire sauter les légumes avec de l’eau quand je les cuisine à la poêle. Pour la pâtisserie, j’utilise de la compote de pommes ou du beurre de noix mélangé à un peu d’eau. Même dans les aliments tels que le houmous, j’ajoute des épices et j’utilise de l’eau à la place de l’huile. C’est un petit changement qui s’est traduit par des bénéfices importants, sans devoir faire de compromis sur la saveur. »

—Cathy Connally, co-auteure de Flavour with Benefits: France, Canada

Cultiver ses propres légumes 

« La pandémie a vraiment été difficile pour moi en termes d’habitudes alimentaires, mais essayer de nouvelles recettes saines trouvées en ligne m’a apporté du plaisir, en particulier l’élaboration de salades mélangées. Je cultive certains des fruits et légumes que je mange et je fréquente maintenant le marché des producteurs locaux le week-end pour développer mon palais. Les combinaisons de saveurs et de textures m’enthousiasment beaucoup. »

—Suzanne Schnaars, ingénieure, Basking Ridge, New Jersey, États-Unis

Choisir une « collation lente » 

« Quand j’ai envie de grignoter, j’essaie de prendre une “collation lente”. Au lieu de dévorer un sac de pop-corn sans y penser, je pioche dans un bol de pistaches, par exemple. La coquille m’empêche d’en mettre 20 à la fois dans ma bouche, ce qui donne le temps à mon corps de se rendre compte qu’il est plein. Les edamame, les graines de tournesol et les grenades sont d’autres bonnes idées de “collations lentes”. Ce Micropas m’aide à rester constante et je ne me sens pas privée. »

—Dr. Kate Lyzenga-Dean, consultante en médecine fonctionnelle et auteure, Grand Rapids, Michigan, États-Unis

Essayer une nouvelle recette chaque mois

« Un Micropas qui m’a aidé est d’essayer une nouvelle recette saine au moins une fois par mois. Cela prend la forme d’une démarche ludique qui rend le repas plus agréable grâce à l’énergie positive que j’y mets. »

—Kristin Meekhof, auteure, Royal Oak, Michigan, États-Unis

    Share your comments below. Please read our commenting guidelines before posting. If you have a concern about a comment, report it here.

    You might also like...

    Well-Being//

    10 Micropas qui nous ont aidés à bien nous alimenter

    by Marina Khidekel
    Wisdom//

    Micropas : la grande idée qui est trop petite pour échouer

    by Arianna Huffington
    Well-Being//

    Cuisiner à la maison peut améliorer le bien-être physique et mental. Voici pourquoi

    by Marina Khidekel
    We use cookies on our site to give you the best experience possible. By continuing to browse the site, you agree to this use. For more information on how we use cookies, see our Privacy Policy.