Activity Recreation//

Le guide du bien-être pour rester concentré, même quand on a le sentiment de ne pas l’être

Il s’agit d’abord de reconnaître que la fatigue pandémique est réelle.

C’est une nouvelle année, aux États-Unis. Un nouveau gouvernement est en place et les vaccins contre les coronavirus sont enfin distribués. Tant de choses ont changé. Et pourtant, tant de choses… n’ont pas changé. Oui, les gens se font vacciner, mais cela va prendre du temps. Pour beaucoup de gens, passer les vacances à la maison, où ils sont enfermés depuis près d’un an maintenant, signifie que les vacances qu’ils ont passées sont déjà en train de s’effacer dans le rétroviseur. Même au cours d’une année normale, le mois de février, qui se situe juste après le jour le plus sombre de l’année, avec des journées qui s’allongent légèrement, mais lentement tous les jours, est tout simplement difficile à vivre.

Ainsi, si vous vous reconnaissez dans cette situation, même en présence de tous ces signes d’espoir, vous avez peut-être du mal à rester concentrés et à vous atteler à la tâche quand une si grande partie de notre vie, avec toutes ces nouvelles routines que nous pensions temporaires, demeure figée ou stagnante. La fatigue pandémique est réelle. Nous la ressentons tous. Comment pouvons-nous rester motivés lorsque nous sommes distraits et impatients ?

Bien que nous ne puissions pas contrôler les forces qui ont si complètement perturbé notre vie, nous pouvons prendre des mesures pour maintenir notre résilience mentale et nous permettre d’être productifs, même si nous attendons avec impatience et anxiété que la lumière au bout du tunnel se rapproche de plus en plus. Voici sept façons de rester actif même si nous sommes dans l’incapacité de le percevoir.

Vivre un jour à la fois

Ne vous concentrez pas sur tout le mois ou même sur toute la semaine. Prenez la vie un jour à la fois. Posez-vous la question : « Que dois-je absolument accomplir aujourd’hui ? » Définissez vos objectifs quotidiens. Lorsque vous planifiez votre journée, n’oubliez pas de penser au moment où vous serez au mieux de votre forme. Personnellement, je me sens mieux le matin. Donc, je m’occupe des choses importantes tôt dans la journée. D’autres personnes sont à leur meilleur le midi ou en après-midi. Néanmoins, chaque fois que cela vous concerne, réfléchissez à ce que vous devez privilégier pour ce moment précieux de la journée. Autre conseil : si les inquiétudes et les angoisses vous distraient, prévoyez du temps dans votre journée pour vous en inquiéter. Le fait de savoir que vous aurez le temps de gérer vos inquiétudes, si ce n’est par simplement reconnaître qu’elles existent, signifie que vous n’aurez pas à les supporter 24 heures sur 24.

Créer de nouveaux rituels

Si ce n’est pas déjà fait, vous devez créer des rituels pour marquer la fin de votre journée. En effet, beaucoup d’entre nous n’ont plus de rituels externes, comme se rendre au travail, déjeuner avec des collègues ou aller chercher les enfants à l’école. Pensez à de petites choses : cela pourrait être simplement le fait de prendre une douche et de s’habiller. Ce n’est pas parce que nous pouvons travailler en pyjama que nous devons le faire !

Maintenez les limites

La création d’un lieu distinct pour le travail nous aide à nous mettre dans un état d’esprit professionnel. Tout aussi important, cela nous aide à laisser le travail derrière nous lorsque nous quittons cet espace qui lui est réservé. Si vos conditions de vie ne vous permettent pas de disposer d’un espace de travail dédié, le simple fait de fermer votre ordinateur portable à la fin de votre journée de travail (surtout le soir avant d’aller vous coucher), puis de le redémarrer le matin pour commencer votre journée de travail, contribue à maintenir une frontière entre le professionnel et votre vie privée.

N’oubliez pas non plus de poser des limites avec l’utilisation de la technologie. Très souvent, la technologie dont nous avons besoin pour travailler est aussi une source de distractions qui donnent l’impression qu’il est impossible de travailler : des bips, des sonneries et des vibrations incessants exigent notre attention. Désactivez donc toutes les alertes relatives aux événements dont vous n’avez pas besoin d’être averti. Et pendant que vous y êtes, fermez ces onglets. Mon mari est connu pour sa collection croissante d’onglets indomptés. Tous ces onglets peuvent toutefois être autant de sources de stress. Reprenez le dessus sur votre attention : révoltez-vous contre la tyrannie des onglets !

Agissez de manière intentionnelle concernant les soins que vous vous portez

Quand nous sommes privés de sommeil, tout semble pire. Nous ne sommes pas seulement moins aptes à nous concentrer, nous sommes aussi beaucoup plus réactifs sur le plan émotionnel. Nous visons des moments stressants : un étrange mélange de monotonie et de changements importants en même temps. Nous transportons tous beaucoup de gros et lourds bagages. Cette charge émotionnelle est beaucoup plus lourde lorsque nous ne nous donnons pas le temps de dormir et de nous ressourcer.

Sortir pendant la journée est un autre excellent moyen de recharger les batteries. En été, nous avions tous envie d’être dehors. Mais, dans de nombreuses régions, février a la réputation d’être un mois maussade. Aussi facile qu’il soit de rester à l’intérieur et d’hiberner, il est essentiel pour notre bien-être de profiter de la lumière naturelle et des bienfaits de la nature. Ce peut être aussi simple que de faire le tour du pâté de maisons.

Nous devons également nous rappeler d’être intentionnels en matière de soins personnels et de définir ce que cela signifie pour nous. Une chose que cela ne signifie pas : le doomscrolling (la navigation compulsive en ligne). Aussi tentant que cela puisse être de décompresser en vous asseyant sur le canapé et en faisant scrollant sans réfléchir, vous vous sentirez épuisé, et non rechargé, ensuite.

Exploitez le pouvoir des autres

Lorsque vous vous sentez déprimé, reconnaissez que vous n’êtes pas le seul à ressentir cela. Consulter des amis ou des collègues peut vous aider à rester motivé. Qu’il s’agisse de réunions virtuelles régulières ou d’un simple message texte de groupe, recherchez l’équipe qui vous convient et prenez le temps de vous connecter.

Accordez-vous un peu de répit

Autorisez-vous à prendre des pauses : ce n’est pas comme si, avant la pandémie, nous pouvions rester assis à notre bureau huit heures par jour et être complètement concentrés. Nos journées étaient naturellement rythmées de telle sorte que nous avions le temps de nous éloigner de nos bureaux et, même ainsi, nos discussions professionnelles portaient sur la difficulté de rester à notre poste. La pandémie a rendu cela exponentiellement plus difficile, alors accordez-vous une pause !

Prenez une journée pour vous

Enfin, si vous vous sentez débordé et incapable de vous remettre sur pied, et si votre esprit est agité et anxieux, prenez une journée en faveur de votre santé mentale. Donnez-vous la permission de faire ce que vous avez à faire : même si ce que vous devez faire est de ne rien faire du tout ! Nous vivons des temps difficiles. Nous sommes tous des êtres humains. Il est naturel et normal d’avoir parfois besoin de temps pour nous retrouver.

    Share your comments below. Please read our commenting guidelines before posting. If you have a concern about a comment, report it here.

    You might also like...

    Activity Recreation//

    Cette nouvelle science du cerveau pourrait vous aider à améliorer votre santé mentale

    by Leanne Williams, Ph.D.
    Activity Recreation//

    Vous vous sentez angoissé(e)? Cette astuce toute simple des forces spéciales de la marine, la Navy SEAL, peut calmer votre système nerveux en 5 minutes chrono.

    by Melanie Curtin
    Community//

    How To Stop Limiting Beliefs From Destroying Your Peace

    by Susan Regisford, M.D. creator of The C.O.N.F.I.D.E.N.T. Approach

    Sign up for the Thrive Global newsletter

    Will be used in accordance with our privacy policy.

    Thrive Global
    People look for retreats for themselves, in the country, by the coast, or in the hills . . . There is nowhere that a person can find a more peaceful and trouble-free retreat than in his own mind. . . . So constantly give yourself this retreat, and renew yourself.

    - MARCUS AURELIUS

    We use cookies on our site to give you the best experience possible. By continuing to browse the site, you agree to this use. For more information on how we use cookies, see our Privacy Policy.