Cuisiner à la maison peut améliorer le bien-être physique et mental. Voici pourquoi

Passer du temps dans la cuisine peut offrir un moment de calme, aider à créer des liens et vous rapprocher de vos objectifs.

Cuisiner comporte de nombreux avantages pour la santé physique et mentale. Lorsqu’on en fait régulièrement, la cuisine peut nous aider à nous rapprocher de nos objectifs en matière de bien-être. Pour commencer, lorsqu’on prépare et cuisine ses repas à la maison, on peut mieux contrôler ce qui entre dans sa nourriture et ce qu’on met dans son corps. De plus, cela peut être un excellent déstressant et un moyen de créer des liens avec sa famille.

Nous avons demandé à la communauté Thrive de partager les différentes manières dont la cuisine maison a amélioré leur bien-être. Lequel de ces avantages vous inspirera à préparer le dîner à la maison ce soir?

C’est un exutoire créatif

« J’ai grandi en regardant ma mère cuisiner et j’ai toujours adoré ça. Je dois admettre que je n’ai pas tout le temps envie de le faire, mais j’aime le processus créatif. J’aime particulièrement cuisiner un repas avec une variété d’ingrédients. Cela me permet d’exercer ma créativité d’une manière totalement différente, en m’aidant à rester mentalement alerte et en me donnant plus de joie à créer. »

—Peter Oruamen, écrivain et acteur, Lagos, Nigéria

Ça donne des moments joyeux avec les enfants

« Quand j’étais célibataire, cuisiner pour une seule personne était écrasant, car le gaspillage alimentaire et le fait de ne pas avoir de compagnie me préoccupaient. Quand je me suis mariée, la cuisine est devenue créative. Une aventure méditative. Quand je suis devenue maman, c’est devenu une corvée, une activité pour laquelle j’avais rarement le temps. Maintenant que je suis mère de deux enfants, la cuisine est redevenue joyeuse. C’est devenu un moment mère-fille avec ma fille de deux ans. Je l’implique dans le processus et je perpétue la passion pour les aliments nourrissants que nous partageons avec mon partenaire, et bientôt, avec son petit frère! »

—Patricia R. Zablah, productrice de logiciels, Brooklyn, New York, États-Unis

Ça remplit la maison de chaleur

« Cuisiner à la maison a été nécessaire pour moi. J’ai même acheté un multicuiseur pour faire du yaourt, et nous faisons notre propre pain. J’adore les odeurs qui imprègnent la maison les froides journées d’hiver. La cuisine m’apporte un sentiment de chaleur et de contentement. Je travaille de la maison, en tant que chef d’entreprise et écrivaine, et anticiper de partager la préparation d’un repas me réconforte, c’est une expérience conviviale. »

—Paula M. Amaras, copropriétaire et écrivaine, University Heights, Ohio, États-Unis

Ça stimule l’imagination

« La cuisine est thérapeutique pour moi, je fais quelque chose de différent presque tous les jours. Récemment, je suis devenue un peu plus stratégique dans ma façon de maximiser les ingrédients. Par exemple, au lieu de faire frire une poitrine de poulet ou de rôtir des cuisses de poulet séparément, j’achète un poulet entier, je le fais bouillir, je coupe la viande et la peau et je prépare un bouillon que j’utilise durant la semaine. Ça fait de la soupe, des enchiladas, de la salade de poulet et du bouillon à partir d’un seul achat! »

—Ariel Hollie, chef de projet, Los Angeles, Californie, États-Unis

Ça favorise des habitudes saines

« Cuisiner à la maison et préparer des repas nous ont littéralement sauvé la vie! J’ai pu réduire mon mauvais cholestérol de plus de moitié en mangeant des repas faits maison et mon père a cessé de prendre ses médicaments contre l’hypertension après les trois mois de cuisine maison que j’ai faite pour lui. J’adore aller dans les marchés fermiers et choisir des produits locaux autant que possible pour avoir les ingrédients les plus frais. »

—Lennis Perez, ingénieur et consultant en bien-être, Austin, Texas, États-Unis

Ça donne de l’énergie et de la concentration

« J’avais l’habitude de sauter le dîner au travail parce que je n’avais tout simplement pas le temps d’aller acheter à manger chaque jour. Une année, ma résolution du Nouvel An a été de “dîner tous les jours”. J’ai découvert que la seule façon d’y arriver de manière durable était de préparer les repas tous les dimanches. Je le fais maintenant chaque semaine depuis environ trois ans et ça a complètement changé ma vie. Au lieu de m’effondrer tous les jours à 15 heures, je mange un repas sain et savoureux qui m’aide à maintenir un niveau d’énergie constant toute la journée. »

—Louisa Liska, écrivaine, San Francisco, Californie, États-Unis

Ça permet de contrôler ce qui va dans chaque plat

« Cuisiner à la maison m’aide à prioriser ma santé, car je sais exactement comment je prépare les repas, ce que j’utilise, quelle quantité d’huile de cuisson, quels assaisonnements et ainsi de suite avec tous les autres ingrédients. Préparer ma propre nourriture signifie qu’elle est nutritive et fraîche, car elle ne contient aucun agent de conservation. »

—Katie Dyer, instructrice en bien-être, Londres, Royaume-Uni

Ça crée des moments où on approfondit les liens familiaux 

« Dès que les enfants ont été assez grands pour s’asseoir dans un panier d’épicerie, ils ont commencé à m’accompagner. Ils ont appris à choisir les aliments, à créer de délicieux repas et à apprécier l’effet qu’a une nourriture saine sur leur humeur et leur apparence. J’ai toujours donné l’exemple quand je mettais la table et cuisiner en famille a été le fil qui nous lie. »

—Bonnie Taub-Dix, RDN, consultante en nutrition, formatrice en médias et auteure, New York, New York, États-Unis

Ça vous prépare pour une semaine sans stress

« Trop souvent, on achète des fruits et légumes avec de bonnes intentions et ils finissent par pourrir au fond du bac à légumes. Afin d’éviter que ça arrive, je m’engage à couper les fruits et légumes en arrivant de l’épicerie! Quand je rentre de l’épicerie la fin de semaine, je nettoie et je coupe tous les fruits et légumes. Ça facilite considérablement la préparation des repas durant la semaine. Ça m’a aidé à créer des repas plus sains à la maison et des dîners sains que j’apporte au travail. »

 —N. Anderson, directeur LEADS de la Benedictine University, Naperville, Illinois, États-Unis

Ça offre un temps désigné pour pratiquer la pleine conscience

« Cuisiner à la maison a amélioré mon bien-être en me faisant prévoir du temps dans la semaine pour préparer la semaine à venir. J’ai pris la décision consciente de trouver de nouvelles recettes et d’en essayer une nouvelle chaque semaine. Je prépare les repas de la semaine le dimanche et je trouve l’expérience thérapeutique. Ça me permet d’avoir un temps dédié pour me concentrer sur autre chose qu’un écran. »

 —Andrea Spinasanto, designer graphique, Brookfield, Illinois, États-Unis

Ça encourage de bonnes habitudes de consommation

« Chaque dimanche matin, nous faisons une liste des repas que nous voulons manger durant la semaine. Ensuite, nous allons acheter les ingrédients et nous revenons à la maison préparer la nourriture. Préparer les repas nous a permis de passer de trois ou quatre repas au restaurant par semaine à un seul repas par semaine. Ça nous a également permis d’économiser de l’argent. Un repas au restaurant coûte environ 80 dollars en moyenne pour une famille de quatre personnes, comparé à 120 dollars pour 18 repas. »

—Sheng Herr, stratège en affaires, Detroit, Michigan, États-Unis

Ça donne le ton pour une soirée relaxante à la maison

« Cuisiner n’était jamais l’une de mes passions quand c’était une tâche obligatoire en tant que mère sur le marché du travail. Maintenant que je suis à la retraite, les restaurants sont souvent trop bruyants pour nous et je préfère remplir l’appartement des odeurs de cuisine et de rires. Je commence par affûter les couteaux, puis je coupe les oignons, les patates, les échalotes, les carottes, le chou, le concombre, le gingembre, l’ail, les tomates, la courge musquée, les patates douces, l’avocat ou le piment –– et je sais que la coupe sera aussi intentionnelle que possible. »

—Hazel Weiser, professeur de droit à la retraite, New York, New York, États-Unis

Ça démontre à vos enfants une relation saine avec la nourriture

« Cuisiner à la maison est particulièrement bénéfique pour les enfants, car c’est un moyen puissant de favoriser une relation positive avec la nourriture. Je vois beaucoup de clients qui se plaignent que leurs enfants sont difficiles à table et je leur dis toujours d’inviter leurs enfants dans la cuisine. Laissez-les laver, éplucher, couper, remuer, écraser, toucher, sentir et s’amuser avec la nourriture! Lorsque les enfants sont impliqués dans le processus de préparation, ils sont plus susceptibles d’être curieux et désireux d’essayer de nouveaux aliments. »

—Isabel Galiano, coach santé et cancer, Singapour

Ça implique toute la famille

« Je publie un menu hebdomadaire des repas et je prépare ce qui est nécessaire le dimanche après-midi. Tout le monde sait exactement à quoi s’attendre et peut participer. Je fais aussi une rotation régulière des repas, donc personne ne les trouve ennuyants. Ça nous arrive même d’ajouter une nouvelle recette, comme un déjeuner ou un buffet de restes pour souper! »

—Allison Jackson, entraîneure de mise en forme et de nutrition, Mahwah, New Jersey, États-Unis

Ça rend les idées claires 

« Je suis passionné par la cuisine, en particulier tout ce que je peux cuisiner dans des poêlons ou des casseroles en fonte au four ou sur le poêle. Je trouve que cette approche est la plus polyvalente et la plus saine. Je trouve que la cuisine est comme une thérapie pour l’esprit, le fait de mener quelque chose à bien. »

—J. Eustis Corrigan, Jr., expert-comptable certifié, Memphis, Tennessee, États-Unis

Ça vous arme de connaissances

« Cuisiner à la maison a amélioré mon bien-être en m’encourageant à mieux connaître les ingrédients que j’utilise pour cuisiner et les outils que j’utilise dans la cuisine. Chaque fois que je prépare un repas à la maison, j’apprends quelque chose de nouveau. Qu’il s’agisse de l’avantage pour la santé d’un ingrédient spécifique ou des différentes façons d’utiliser un outil, je sors toujours de la cuisine en me sentant bien informé et rassasié après un repas fait maison. » 

—Alyssa Swankoski, adjointe exécutive, Denver, Colorado, États-Unis 

C’est amusant

« J’ai grandi en voyant ma mère préparer des repas pour une famille de six chaque jour. Ça faisait beaucoup de cuisine, mais elle ne se plaignait jamais. Je voulais inculquer les mêmes traditions et valeurs dans ma propre famille, mais il était difficile de cuisiner tous les jours, alors j’ai commencé à cuisiner et à préparer les repas la fin de semaine. Ensuite, mon mari a commencé à participer et maintenant les enfants aident aussi. C’est en quelque sorte devenu un événement familial amusant le dimanche. Le dimanche est pour nous le jour où créer des liens, cuisiner et manger ensemble. »

—Alka Chopra, diététiste professionnelle, Toronto, ON

    Share your comments below. Please read our commenting guidelines before posting. If you have a concern about a comment, report it here.

    You might also like...

    Well-Being//

    10 Micropas qui nous ont aidés à bien nous alimenter

    by Marina Khidekel
    Activity Recreation//

    Le guide du bien-être pour rester concentré, même quand on a le sentiment de ne pas l’être

    by Jen Fisher
    Activity Recreation//

    Cette nouvelle science du cerveau pourrait vous aider à améliorer votre santé mentale

    by Leanne Williams, Ph.D.
    We use cookies on our site to give you the best experience possible. By continuing to browse the site, you agree to this use. For more information on how we use cookies, see our Privacy Policy.